Category Archives: Français

Et maintenant ?

A l’heure d’écrire ces premières lignes de mon troisième et dernier article pour le blog d’EAPPI, une seule question me traverse l’esprit : que dire ? qu’écrire ? quels instantanés du quotidien palestinien pourrais-je montrer et quels récits des innombrables expériences humaines partagées pourrais-je narrer pour montrer la dure réalité d’une population dont les droits les plus élémentaires sont régulièrement violés par l’Etat israélien[1], dans un silence politique assourdissant, voire dans une indifférence généralisée ?

Alors que notre histoire, même récente, nous a montré et nous montre encore aujourd’hui que les élans de solidarité civile et politique envers une population soudainement en proie aux souffrances de la guerre restent possibles, pourquoi la question palestinienne semble-t-elle être oubliée, ou pire, ignorée ?

Continue reading Et maintenant ?

Réfugié·e de génération en génération

« Camp de réfugié·e·s ». Cette notion ne m’était pas complètement inconnue avant de passer pour la première fois le checkpoint au nord de Jérusalem pour me rendre au camp de réfugié·e·s de Shu’fat. Même si je n’avais jamais vu un tel camp de mes propres yeux, j’avais une vague idée de ce que j’allais y découvrir : des tentes, des réservoirs d’eau, des cuisines mobiles ou encore des sanitaires basiques, … tout ce qui est nécessaire pour assurer provisoirement la survie et donc les besoins essentiels d’une population qui fuit la souffrance, la destruction et la mort de la guerre.

Continue reading Réfugié·e de génération en génération

Welcome to the Qalandiya Crossing

Un dimanche grisonnant du mois de février 2022 au checkpoint de Qalandiya, au Nord de Jérusalem. Un dimanche comme un autre, le premier jour de la semaine de travail en Israël. Ce checkpoint est le point de passage principal à pied pour pénétrer et franchir le mur qui sépare la Cisjordanie du Nord et Jérusalem. Il est 06h00 du matin. Le checkpoint, sa tour de contrôle et les forces de sécurité armées d’Israël, ont déjà observé le défilé de nombreux travailleurs et travailleuses palestinien·ne·s qui a débuté bien avant l’aube. Nous, les accompagnateurs·trices œcuméniques d’EAPPI (EAs), venons d’arriver. Nous sommes deux des quatre EAs de l’équipe de Jérusalem qui, à tour de rôle, viennent au checkpoint pour effectuer un monitoring deux fois par semaine.

Continue reading Welcome to the Qalandiya Crossing

Nasreen Al Azzeh

Hébron est la plus grande ville de Cisjordanie, elle compte 200’000 Palestinien-ne-s et près de 800 Israélien-ne-s centrés autour de la vieille ville. Cette communauté juive est la plus ancienne de Palestine, ce qui génère des tensions politiques et religieuses, causes de nombreux morts. En 1994, un colon israélien abat 29 fidèles dans une mosquée. Après la 2e Intifada, 12 Israéliens sont tués sur le chemin du Tombeau des Patriarches.

Nous sommes dans la vieille ville, zone placée sous administration israélienne, des soldats lourdement armés sont là pour nous le rappeler. La maison de Nasreen est étroitement cernée par les bâtiments de la colonie israélienne voisine. Nasreen, 46 ans, nous reçoit dans un salon agréable et frais. Continue reading Nasreen Al Azzeh

Eid Suleiman Al Hataleen, Umm al Kher

Suleiman nous reçoit sur sa terrasse agréablement venteuse, à deux pas du « settlement » de Karmel, une colonie israélienne de quelque 400 habitants. Avec force, gestes et mimiques, il nous raconte son histoire tout en restant attentif à notre bien-être et au niveau de nos verres de thé à la menthe…

Continue reading Eid Suleiman Al Hataleen, Umm al Kher

The Camera Project

(Deutsch unten) / (Français en bas)

Quando ancora sapevo poco della Palestina, mi ricordo di aver trovato online un video che mi aveva lasciato con un forte senso di malessere: chi era la donna che sussurrava oscenità? Perché si comportava in quel modo?

A distanza di anni mi ritrovo a Hebron, dove quel video è stato girato. Continue reading The Camera Project

L’homme de ce côté-ci de la route

Pour la troisième fois, Issam* se retrouve assis sur son replat rocheux avec sa femme Zineb*, les trois jeunes enfants qui vivent encore dans son ménage, la poule et ses 10 poussins, les 3 lapins albinos, les 3 pigeons, le chaton et l’équipement ménager.

Issam explique : A la mort de son père il y a 4 ans, sa famille n’a plus pu cohabiter avec les familles des autres frères dans la maison familiale à Yatta et le ménage est parti habiter chez un oncle dans une caverne – les habitations troglodytes sont courantes dans la région. Il y a 15 jours, l’oncle a souhaité récupérer définitivement l’usage de son bien, et la famille a donc planté sa tente sur la parcelle héritée du père, exactement au même endroit où elle la plantait auparavant pour la cultiver, et dont elle a déjà été délogée deux fois depuis 2011 par l’armée israélienne. Continue reading L’homme de ce côté-ci de la route

Les vendredis matin de Birin

Tous les vendredis matin, les membres dévots de la colonie juive voisine se réunissent sur le béquet rocheux de Birin pour se recueillir et commémorer le décès de deux des leurs abattus par erreur par l’armée israélienne.

Voici l’histoire telle que rapportée : En 2003, deux membres de la colonie se livraient à des travaux d’excavation dans un site, propriété de particuliers palestiniens. Ils ont été pris pour les terroristes palestiniens que l’armée recherchait dans la région. Aussitôt repérés, le premier est abattu au fusil d’assaut par un soldat tandis que l’autre est pulvérisé à la mitraillette depuis un hélicoptère, ainsi que son chien.

Continue reading Les vendredis matin de Birin

Perdre son foyer longuement bâti en une heure de temps

Réveillés vers 4 heures par notre chauffeur un matin, il nous explique qu’une famille vient de le prévenir que des soldats de l’armée israélienne sont à leur porte avec un ordre de démolition, et qu’ils leur laissent une heure pour sortir leurs effets personnels avant de mettre en marche la grue. S’ils nous ont appelé ce n’est pas pour que l’on stoppe l’inéluctable, car ils savent que notre pouvoir est tout à fait insignifiant face à cet état de fait. Ils souhaitent seulement que nous soyons des témoins directs de cette injustice, et que nous puissions rapporter une situation que très peu relatée dans les médias internationaux alors qu’elle est tout à fait primordiale dans le plan réel d’annexion de l’État d’Israël. Continue reading Perdre son foyer longuement bâti en une heure de temps